César 2018

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

César 2018

Message par MAGALIE le Mar 21 Nov - 21:28




La concurrence va être rude, même si on peut déjà voir des favoris se détacher...
Le 2 mars 2018, l'Académie des César du Cinéma décernera les César du meilleur espoir féminin et masculin. Qui succédera à Oulaya Amamra, consacrée pour Divines, et Niels Schneider pour Le Diamant Noir ? Avant de le savoir, l'Académie a dévoilé l'identité des 36 Révélations qui tenteront de remporter le précieux César dans cinq mois. L'occasion de braquer les projecteurs sur les nouveaux visages du cinéma français – certains ne sont pas si nouveaux que cela... – au travers de cette présélection. Les dix nommés seront dévoilés fin janvier.


Parmi les grands favoris de l'édition 2018, on retrouve chez les femmes Adeline d'Hermy, muse de Guillaume Gallienne pour Maryline, mais aussi Laetitia Dosch dans Jeune Femme (Caméra d'or au Festival de Cannes), l'héroïne de Grave Garance Marillier, mais aussi quelques visages déjà bien connus (Sveva Alviti, alias Dalida, Ana Girardot, Alice Isaaz, Esther Garrel et Camelia Jordana).
Chez les hommes, les regards seront braqués sur Nahuel Pérez Biscayart, éblouissant dans 120 battements par minute (dont deux autres comédiens sont également cités), mais aussi sur Nekfeu, dont le premier long métrage Tout nous sépare vient de sortir. Il faudra également surveiller de près Redouanne Harjane (M), Damien Chapelle (Espèces menacées) ou encore Matthieu Lucci (L'Atelier).
LES RÉVÉLATIONS 2018 – COMÉDIENNES :
Noée Abita dans Ava
Sveva Alviti dans Dalida
Iris Bry dans Les Gardiennes
Louise Chevillotte dans L'Amant d'un jour
Adeline d'Hermy dans Maryline
Laetitia Dosch dans Jeune Femme
Lina El Arabi dans Noces
Esther Garrel dans L'amant d'un jour
Ana Girardot dans Ce qui nous lie
Eye Haïdara dans Le Sens de la fête
Alice Isaaz dans Espèces menacées
Camélia Jordana dans Le Brio
Lyna Khoudri dans Les Bienheureux
Garance Marillier dans Grave
Daphné Patakia dans Djam
Paméla Ramos dans Tous les rêves du monde
Solène Rigot dans Orpheline
Ella Rumpf dans Grave
LES RÉVÉLATIONS 2018 – COMÉDIENS :
Khaled Alouach dans De toutes mes forces
Adam Bessa dans Les Bienheureux
Damien Chapelle dans Espèces menacées
Idir Chender dans Carbone
Redouanne Harjane dans M
Sébastien Houbani dans Noces
Alban Ivanov dans Le Sens de la fête
Benjamin Lavernhe dans Le Sens de la fête
Matthieu Lucci dans L'Atelier
Rabah Naït Oufella dans Grave
Nekfeu dans Tout nous sépare
Finnegan Oldfield dans Marvin ou la belle éducation
Pablo Pauly dans Patients
Nahuel Pérez Biscayart dans 120 battements par minute
Antoine Reinartz dans 120 battements par minute
Ahmed Sylla dans L'Ascension
Arnaud Valois dans 120 battements par minute
Marc Zinga dans Nos patriotes

**************************************************************************
avatar
MAGALIE
Administratrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: César 2018

Message par MAGALIE le Sam 3 Mar - 18:32

LE PALMARÈS DANS SON INTÉGRALITÉ
Meilleur film : 120 Battements par minute


Etaient nommés :


Au revoir là-haut


Barbara


Le Brio


Patients


Petit Paysan


Le Sens de la fête




Meilleure réalisation : Au revoir là-haut - Albert Dupontel


Etaient nommés :


120 Battements par minute - Robin Campillo


Barbara - Mathieu Amalric


Grave - Julia Ducournau


Petit Paysan - Hubert Charuel


Le Redoutable - Michel Hazanavicius


Le Sens de la fête - Eric Toledano et Olivier Nakache




Meilleure actrice : Jeanne Balibar (Barbara)


Etaient nommées :


Juliette Binoche (Un beau soleil intérieur)


Emmanuelle Devos (Numéro Une)


Marina Fois (L'Atelier)


Charlotte Gainsboug (La Promesse de l'aube)


Doria Tillier (Monsieur & Madame Adelman)


Karin Viard (Jalouse)




Meilleur acteur : Swan Arlaud (Petit Paysan)


Etaient nommés :


Daniel Auteuil (Le Brio)


Jean-Pierre Bacri (Le Sens de la fête)


Albert Dupontel (Au revoir là-haut)


Guillaume Canet (Rock'n'roll)


Louis Garrel (Le Redoutable)


Reda Kateb (Django)




Meilleure actrice dans un second rôle : Sara Giraudeau (Petit Paysan)


Etaient nommées :


Laure Calamy (Ava)


Anaïs Demoustier (La Villa)


Adèle Haenel (120 Battements par minute)


Mélanie Thierry (Au revoir là-haut)




Meilleur acteur dans un second rôle : Antoine Reinartz (120 Battements par minute)


Etaient nommés :


Niels Arestrup (Au revoir là-haut)


Laurent Lafitte (Au revoir là-haut)


Gilles Lellouche (Le Sens de la fête)


Vincent Macaigne (Le Sens de la fête)


Meilleur espoir féminin : Camélia Jordana (Le Brio)


Etaient nommées :


Iris Bry (Les Gardiennes)


Laetitia Dosch (Jeune femme)


Eye Haïdara (Le Sens de la fête)


Garance Marillier (Grave)






Meilleur espoir masculin : Nahuel Pérez Biscayart (120 Battements par minute)


Etaient nommés :


Benjamin Lavernhe (Le Sens de la fête)


Finnegan Oldfield (Marvin ou La Belle Education)


Pablo Pauly (Patients)


Arnaud Valois (120 Battements par minute)


Meilleur premier film : Petit Paysan


Etaient nommés :


Grave


Jeune Femme


Monsieur & Madame Adelman


Patients


Meilleur film documentaire : I am Not Your Negro


Etaient nommés :


12 Jours


A voix haute


Carré 35


Visages Villages


Meilleur film étranger : Faute d'amour


Etaient nommés :


Le Caire confidentiel


Dunkerque


L'échange des princesses


La la Land


Noce


The Square


Meilleure photo : Au revoir là-haut


Etaient nommés :


120 Battements par minute


Barbara


Les Gardiennes


Le Redoutable




Meilleur scénario original : 120 Battements par minute


Etaient nommés :


Barbara


Grave


Petit Paysan


Le Sens de la fête




Meilleure adaptation : Au revoir là-haut


Etaient nommés :


Les gardiennes


Patient


La Promesse de l'aube


Le Redoutable




Meilleure musique originale : 120 Battements par minute


Etaient nommés :


Au revoir là-haut


Grave


Petit Paysan


Visages villages




Meilleurs costumes : Au revoir là-haut - Mimi Lempicka


Etaient nommés :


120 Battements par minute - Isabelle Pannetier


Barbara - Pascaline Chavanne


Les Gardiennes - Anaïs Romand


La Promesse de l'aube - Catherine Bouchard




Meilleurs décors : Au revoir là-haut - Pierre Quefféléan


Etaient nommés :


120 Battements par minute - Emmanuelle Duplay


Barbara - Laurent Baude


La Promesse de l'aube - Pierre Renson


Le Redoutable - Christian Marti




Meilleur montage : 120 Battements par minute - Robin Campillo


Etaient nommés :


Au revoir là-haut - Christophe Pinel


Barbara - François Gedigier


Petit Paysan - Julie Lena, Lilian Corbeille, Grégoire Pontecaille


Meilleur son : Barbara - Olivier Mauvezin, Nicolas Moreau, Stéphane Thiébaut


Etaient nommés :


120 Battements par minute - Julien Sicart, Valérie de Loof, Jean-Pierre Laforce


Au revoir là-haut - Jean Minondo, Gurwal Coïc-Gallas, Cyril Holtz, Damien Lazzerini


Grave - Mathieu Descamps, Séverin Favriau, Stéphane Thiébaut


Le Sens de la fête - Pascal Armant, Sélim Azzazi, Jean-Paul Hurier




Meilleur court métrage : Les Bigorneaux


Etaient nommés :


Le Bleu Blanc Rouge de mes cheveux


Debout Kinshasa


Marlon


Les Misérables




Meilleur film d'animation (long métrage) : Le Grand Méchant Renard et autres contes...


Etaient nommés :


Sahara


Zombillénium


Meilleur film d'animation (court métrage) : Pépé le Morse


Etaient nommés :


Le futur sera chauve


I Want Pluto To Be A Planet Again


Le Jardin de minuit

**************************************************************************
avatar
MAGALIE
Administratrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: César 2018

Message par MAGALIE le Sam 3 Mar - 18:37






























Dernière édition par MAGALIE le Sam 3 Mar - 18:45, édité 2 fois

**************************************************************************
avatar
MAGALIE
Administratrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: César 2018

Message par MAGALIE le Sam 3 Mar - 18:40

TOUT LE DÉROULÉ DE 43E CÉRÉMONIE DES CÉSAR
Fini le tapis rouge, place au spectacle ! Manu Payet, présentateur de la soirée, débarque sur quelques notes de Retour vers le futur, entouré de César géants. Rapidement, il se lance dans une chanson avec des trophées dansants en faisant des claquettes. "Meilleure actrice" lui demande une cigarette, "meilleur acteur" est au téléphone et est imbuvable. "Meilleurs espoirs masculin et féminin" pleurent d'émotion tandis que Manu Payet fait quelques pas de danse sur Justin Timberlake. Ça swingue !


"Merci les César", dit Manu Payet, saluant Jean-Pierre Bacri qu'il vient de taquiner en chanson. "Jean-Pierre Bacri en organisateur de fête, fallait y penser", "Nicolas Bedos nommé pour un film dans lequel il ne se met pas en avant", commence par dire le maître de cérémonie. "2017 l'année du cochon", poursuit-il en faisant référence à #balancetonporc.


S'il passe en revue la plupart des films nommés, il s'arrête sur 120 Battements par minute et Au revoir là-haut, mais aussi les comédies comme Le Sens de la fête et le prix du public : "Bientôt ce seront les drames qui n'auront plus de place aux César. Imaginez Jacques Audiard en jogging orange se plaignant !" faisant référence au coup de gueule de Dany Boon en 2009. Il réussit à faire bien rire Penélope Cruz en parlant espagnol, réalisant ensuite que son mari Javier Bardem est juste à côté.




Ouverture des César 2018 par Manu Payet
"Merci les César", dit Manu Payet, saluant Jean-Pierre Bacri qu'il vient de taquiner en chanson. "Jean-Pierre Bacri en organisateur de fête, fallait y penser", "Nicolas Bedos nommé pour un film dans lequel il ne se met pas en avant", commence par dire le maître de cérémonie. "2017 l'année du cochon", poursuit-il en faisant référence à #balancetonporc.


S'il passe en revue la plupart des films nommés, il s'arrête sur 120 Battements par minute et Au revoir là-haut, mais aussi les comédies comme Le Sens de la fête et le prix du public : "Bientôt ce seront les drames qui n'auront plus de place aux César. Imaginez Jacques Audiard en jogging orange se plaignant !" faisant référence au coup de gueule de Dany Boon en 2009. Il réussit à faire bien rire Penélope Cruz en parlant espagnol, réalisant ensuite que son mari Javier Bardem est juste à côté.


 
 
cinemacanalplus
@cinemacanalplus
Beaucoup d'inventivité cette année dans le cinéma français... #JeanPierreBacri en organisateur de fêtes fallait y penser !#César2018  Actuellement en clair en direct et en exclu sur CANAL+ ➡ bit.ly myCANALcésar 


9:15 PM - Mar 2, 2018
60
19 people are talking about this
Twitter Ads info and privacy
La cérémonie des César est dédiée cette année à la regrettée Jeanne Moreau dont la compilation d'extraits de films donne des frissons. Elle s'attarde sur Le Tourbillon de la vie chanté par Vanessa Paradis au Festival de Cannes. Cette dernière arrive ensuite sur scène dans sa superbe robe rose, rendant hommage au cinéma qui fait rire, révolte, donne le moral, offre des rêves, donne du courage, du féminin, de la force. "Ces derniers mots me font beaucoup penser à Jeanne Moreau", dit celle qui a joué avec elle dans Un amour de sorcière. Elle prend le temps d'expliquer son ruban blanc en soutien à la lutte contre les violences faites aux femmes. Manu Payet rend aussi hommage aux créateurs des César.


 
 
cinemacanalplus
@cinemacanalplus
"Du courage, du féminin, de la force"
Les quelques mots de #VanessaParadis en hommage à #JeanneMoreau. #César2018  Actuellement en clair en direct et en exclu sur CANAL+ ➡ bit.ly myCANALcésar 


21:29 - 2 mars 2018
115
55 personnes parlent à ce sujet
Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité
Juliette Binoche, divine en noire et très décolletée, vient remettre le César du meilleur espoir masculin clame aux nommés : "Vous faites le plus beau métier du monde !" Et le lauréat est Nahuel Pérez Biscayart (120 Battements par minute), clairement favori – au point qu'on aurait voulu lui remettre le prix du meilleur acteur. Il dédie son trophée à Act Up et à tous ceux qui luttent.


Le César de la meilleure photo est remis après que Manu Payet se moque des comptes Instagram de Vincent Cassel, Guillaume Gallienne, Pierre Niney, Arié Elmaleh et Alice Belaïdi. Ces deux derniers gagnent le concours des meilleurs InstaMoments et viennent remettre le prix. Il revient à Au revoir là-haut et Vincent Mathias. Le duo continue sa mission pour le César du meilleur son : Barbara (Olivier Mauvezin, Nicolas Moreau et Stéphane Thiébaut) remporte la victoire.


"Meilleur espoir féminin, c'est la même chose que meilleur espoir masculin, mais avec 30% de salaire en moins", dit Manu Payet avant d'annoncer Blanche Gardin. La gagnante est Camélia Jordana (Le Brio) qui remercie d'abord le réalisateur Yvan Attal et son partenaire Daniel Auteuil, puis les producteurs dont Dimitri Rassam.


Guillaume Canet, nommé en tant qu'acteur, commence son discours par les mots de Jean Rochefort, son ami passionné comme lui d'équitation. C'est lui qui annonce l'hommage à l'acteur disparu le 9 octobre à 87 ans, suivi de celui à tous les artistes disparus, sur la musique de la regrettée France Gall.


 
 
cinemacanalplus
@cinemacanalplus
"J'appartiens au patrimoine, il y a le jambon de Bayonne, Noiret et moi" #GuillaumeCanet rend hommage à #JeanRochefort.#César2018  Actuellement en clair en direct et en exclu sur CANAL+ ➡ bit.ly myCANALcésar 


9:54 PM - Mar 2, 2018
146
74 people are talking about this
Twitter Ads info and privacy


"Ça y est, nous y sommes, c'est le moment #Balancetonporc. Et les nommés sont...", déclare Manu Payet qui termine son passage en disant "Il n'y a jamais de non, qui veut dire oui" et fait se lever la salle sur le #maintenantonagit.


"Et ce sont les belles plantes Vincent Elbaz et Pascal Elbé" qui remettent les prochains prix, dit le maître de cérémonie en s'amusant de sa pique "sexiste". Le César du meilleur décor revient à Pierre Quefféléan pour Au revoir là-haut. Vient ensuite le César du meilleur montage est obtenu par 120 Battements par minute et Robin Campillo.


Manu Payet demande à Géraldine Nakache qui ne semble pas être très attentive de venir remettre le meilleur court métrage, tel un prof qui "engueule" une élève dissipée. En plus d'être drôle, la scène est aussi un clin d'oeil à l'ancien couple que le maître de cérémonie formait avec l'actrice et réalisatrice de Tout ce qui brille. Et le César est attribué aux Bigornaux d'Alice Vial.


 
 
cinemacanalplus
@cinemacanalplus
. @GeraldineNakach se fait gronder par @ManuPayetOff et est invitée à monter sur scène !#César2018  Actuellement en clair en direct et en exclu sur➡ bit.ly myCANALcésar 


10:10 PM - Mar 2, 2018
387
77 people are talking about this
Twitter Ads info and privacy
Séquence humour avec une délirante parodie du Bureau des légendes dans laquelle s'incruste Manu Payet.


Pour le César de la meilleure musique originale, c'est Eddy Mitchell qui a été choisi. Manu Payet ne peut s'empêche de sortir des citations de ses chansons (Riooo, La Dernière Séance...), ce qui a de quoi agacer l'icône. Il peut ensuite remettre le trophée à Arnaud Rebotini pour 120 Battements par minute.




Eddy Mitchell remet le César de la meilleure musique originale


Lucien Jean-Baptiste et Noomi Rapace forment un duo inattendu pour dévoiler le César du meilleur du meilleur scénario original. Après leur discours en anglais et français, ils annoncent le lauréat : Robin Campillo pour 120 Battements par minute. Il profite de son retour sur scène après le 4e prix pour le film afin de sensibiliser le public sur des causes importantes, comme celle des migrants.


C'est l'heure du nouveau César, celui du public. Le Sens de la fête, Alibi.com et Valérian ont fait de belles entrées en 2017, mais c'est Raid Dingue de Dany Boon qui est le premier de la liste. Il est remis d'ailleurs par son amie, Line Renaud, "la reine du game". "Je ne m'y attendais pas", dit l'acteur-réalisateur-scénariste-producteur. Je ne vous remercie pas vous", dit-il en s'adressant à la famille du cinéma. Puis il prend le temps de lire le CV touchant d'un garçon de 11 ans.




Dany Boon reçoit le César du public - 2 mars 2018


Line Renaud, marraine de Johnny Hallyday, et Dany Boon, annoncent désormais l'hommage au Taulier. Johnny Hallyday, chanteur, a aussi fait des merveilles au cinéma. La séquence vidéo se termine avec sa dernière apparition sur écran, dans Rock'n'roll. Sur Quelque chose de Tennessee, la suite de l'hommage aux disparus du cinéma se poursuit et s'attarde sur Mireille Darc.


L'actrice "haute couture" Aure Atika, grimée en Mireille Darc dans Le Grand Blond, vient annoncer le César du meilleur costume, qui revient à Mimi Lempicka pour Au revoir là-haut.


Session animation avec le César des meilleurs films d'animation, remis par le maître de cérémonie lui-même : les gagnants sont Pépé le morse de Lucrèce Andreae (court métrage) et Le Grand Méchant Renard et autres contes de Benjamin Renner et Patrick Imbert (long métrage).


Marion Cotillard, sublime, s'avance sur scène pour introduire le César d'honneur, décerné cette année à Penélope Cruz. Partenaire de l'actrice espagnole dans Nine et oscarisée comme elle, la Française lance un "Te quiero" touchant à l'icône ibérique. Pedro Almodovar est appelé sur scène pour remettre à sa comédienne fétiche le trophée. Il débute son speech en français pour continuer en espagnol. Ses mots émeuvent la star, aussi souriante que touchée. Après un beau baiser à Javier Bardem, elle monte sur scène, accueillie par un standing ovation. En larmes, elle utilise son français teinté d'un merveilleux accent pour remercier le cinéma français. Pour s'adresser au réalisateur de Volver, elle utilise l'espagnol qu'elle gardera pour des mots tendres à toute sa famille.


Le César du meilleur premier film est apporté par Golshifteh Farahani. Elle croit devoir remettre le prix du "meilleur dernier film" et se reprend. Elle récompense Petit paysan d'Hubert Charuel.


"Cette année nous avons décidé d'anticiper le moment gênant", incontournable à chaque cérémonie, explique Manu Payet. Monsieur Poulpe aura donc la mission d'instaurer le malaise.


Tout s'enchaîne avec le César du meilleur second masculin, remis par Laurence Arné et François Xavier-Demaison. Il est remporté par Antoine Reinartz pour 120 Battements par minute.


Après la bande-annonce improbable de La Saucisse, Stéphane de Groodt surgit de nulle part pour annoncer le César de la meilleure adaptation. Il est suivi à retardement par l'ancienne James Bond Girl Olga Kurylenko. La victoire revient à Au revoir là-haut et le tandem Pierre Lemaître et Albert Dupontel.




La bande-originale improbable de La Saucisse aux César 2018


Sophie Marceau et Pierre Richard, héroïne et héros de Madame Mills, ont pour mission de dévoiler le César du meilleur film étranger. Le lauréat est Faute d'amour d'Andreï Zviaguintsev.


Armé de sa guitare, le maître de cérémonie se lance dans une reprise de Smalltown Boy, titre emblématique de 120 Battements par minute.




Manu Payet revisite Smalltown Boy, titre de 120 Battements par minute - Cérémonie des César le 2 mars 2018
"Je suis très heureuse de retrouver ma famille de cinéma", commence par dire Laura Smet, venue remettre le César du meilleur second rôle féminin. Loin des polémiques sur le testament de son père Johnny Hallyday, elle annonce la lauréate : Sara Giraudeau pour Petit Paysan.




Laura Smet aux César le 2 mars 2018
Elsa Zylberstein enchaîne pour décerner le César du meilleur documentaire à I am not your negro de Raoul Peck.


Les prix se succèdent à vitesse grande V à l'approche des douze coups de minuit. Isabelle Huppert, primée l'an dernier pour Elle, déclare le vainqueur du César du meilleur acteur : Swann Arlaud pour Petit Paysan. "J'étais déjà tellement heureux d'être nommé parmi tous ces acteurs qui m'ont donné envie de faire du cinéma... On dirait que c'est mon anniversaire", déclare le comédien.


Nouvel intermède en hommage aux disparus qui débute cette fois avec la centenaire Danielle Darrieux.


Retour de celui qui a eu le prix du public, Dany Boon, pour remettre le César de la meilleure réalisation. Albert Dupontel, "qui n'est pas à l'aise avec la compétition", est le vainqueur absent, primé pour Au revoir là-haut.


Lambert Wilson remet le César de la meilleure actrice après avoir fait l'éloge des comédiennes. Il revient à Jeanne Balibar pour Barbara.


Le dernier prix est le César du meilleur film qui est décerné par la présidente de la cérémonie, Vanessa Paradis. Elle ne tarde pas à annoncer le long métrage sacré : 120 Battements par minute.


C'est la fin, tous les lauréats sont appelés à venir sur scène... A l'année prochaine !

**************************************************************************
avatar
MAGALIE
Administratrice


Revenir en haut Aller en bas

Re: César 2018

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum